Photo 1

Musée Crozatier - Restaurations - Panneau en cuir doré repoussé

Les détails de la restauration
L’étude de Jean-Pierre Fournet, spécialiste des cuirs dorés, a appelé notre attention sur ces éléments. Leur probable origine commune, leur originalité et leur valeur historique ont guidé le choix d’une restauration.
Ces carreaux de cuir doré avaient connu une histoire erratique avant le projet de restauration. Provenant probablement d’un ensemble plus vaste, peut-être d’un décor du château de Gordes, certains éléments (sinon tous) sont arrivés au musée en 1873. Leur histoire s’est perdue, ils ont été démontés puis remontés de manière anarchique et techniquement désastreuse.
Ils ont également subi un dégât des eaux.
Les panneaux ont été décousus, décrassés, aplanis, assemblés par une nouvelle couture reprenant les traces historiques, et remontés sur un châssis. Un petit élément en cuir moderne est venu compléter l’assemblage qui offre au public un aperçu de ce type de décor luxueux du 17e siècle.

La restauratrice
Céline Bonnot-Diconne, restauratrice habilitée musée de France, spécialité cuir.
Restauré en 2021 avec l’aide du Fonds régional d’aide à la restauration, cofinancé par l’État et la Région.
Le panneau est visible dans la salle des objets d’art Renaissance.

Panneau (incomplet) en cuir doré repoussé
Provence, Avignon
2e moitié 17e siècle
cuir doré et cuir repoussé
dimensions des éléments remontés après restauration : 167,3 x 130,2 cm
n° inventaire : 1945.1095.1 ; 1945.1095.2 et 2009.11.345 (récolement rétrospectif, probable don de Launey, 1873)

Consulter le site en CLIQUANT ICI

VIDEO - France TV Météo à la carte - Artisanat : la restauration du cuir, tout un art !

présenté par : Marine Vignes, Laurent Romejko

Depuis 20 ans, il existe un centre de restauration et de conservation du cuir. Des cuirs de Cordoue aux objets archéologiques, dans cet atelier, des artisans de talent s’appliquent à redonner leur brillant à toutes les peaux tannées. Soleil, pluie ou humidité sont autant d’ennemis pour le cuir.

Cette vidéo est accessible aussi sur France TV EN CLIQUANT ICI

VIDEO Conférence en ligne sur la conservation-restauration des cuirs dorés

A l'invitation de l’Institut National du Patrimoine (INP), Céline Bonnot-Diconne a donné une conférence en ligne le 6 décembre 2021.
Elle portait sur la conservation-restauration des cuirs dorés.

Cette vidéo est accessible sur You Tube EN CLIQUANT ICI

L'INP a inauguré en 2019 ce nouveau cycle de conférences, consacrées à l’excellence et la richesse du métier de restaurateur du patrimoine.

En savoir + :
https://www.inp.fr

VIDEO Reportage pour le journal de 13 heures TF1

La restauration du cuir, un savoir-faire d’exception.

Voici un atelier de restauration qui a tout d’une clinique pour les cuirs, et particulièrement les cuirs dits de Cordoue. Ce sont des cuirs peints, légèrement en relief, comme celui qu’on vous montre. Il s'agit d'un trésor de la fin du XVIIe siècle, utilisé comme devant d’autel. Il a été redécouvert récemment dans une église savoyarde. Maître d’art, Céline Bonnot-Diconne est l’une des cinq personnes à savoir les restaurer en Europe. Le détail des blessures et leur profondeur se révèlent sous le microscope. Ce dernier dévoile aussi une partie des secrets de fabrication de l’œuvre, traditionnellement recouverte de feuille d’argent. C’est parce que cet art décoratif est parent pauvre, délaissé par les musées, que la spécialiste s’est prise de passion. Les pansements les plus petits sont élaborés sur place. Certains se font à base de polyester, comme pour suturer une plaie, d’autres à base de résine, pour combler des trous, ou à partir de cuir. Dans tous les cas, toutes les interventions doivent être documentées et réversibles dans le temps, selon le maître d’art.

Voir la vidéo en cliquant ICI

Publiée le 18 août 2021 à 13:35

Photo 1 IBAF 2021 : 8e Rencontre Ion Beam Applications Francophone

IBAF 2021 : 8e Rencontre Ion Beam Applications Francophone

IBAF 2021 : 8e Rencontre Ion Beam Applications Francophone
Initié à Nouan-le-Fuzelier en 2003 sous l’impulsion de B. Agius, Président de la Société Française du Vide, et de G. Amsel, un des pionniers dans l’application dans les domaines de la physique de la matière condensée, la science des matériaux, le patrimoine, la Terre, et le monde vivante, mais aussi des faisceaux d’ions issus des petits accélérateurs destinés à l’origine aux études de la physique nucléaire, IBAF a eu lieu régulièrement depuis :

Carcans 2008,
Namur (Belgique) 2010,
Cadarache 2012,
Obernai 2014,
Annecy 2016 et
Nouan le Fuzelier 2018.
Initialement programmée en juin 2020, cette 8e édition d’IBAF aura lieu cette année dans un format virtuel, du 5 au 7 juillet 2021.

Ces journées sont centrées sur la production et l’exploitation de faisceaux de particules d’énergie allant jusqu’à quelques MeV, typiquement issues d’accélérateurs électrostatiques ou des petits cyclotrons. Mais des présentations sur des faisceaux de particules beaucoup plus énergétiques, de neutrons ou d’électrons, pourraient aussi intéresser la communauté, la physique et la technologie sous-jacentes étant en partie communes entre ces différentes thématiques.

Le programme privilégiera des présentations par de jeunes doctorants et post-doctorants en leur accordant une priorité pour des présentations orales. Les présentations poster sont également sollicitées. Les posters pourront être consultés tout au long des journées et bénéficieront d’une présentation orale succincte (5 min) dans des sessions dédiées.

Des communications, de préférence en français, sont sollicitées sur tous les aspects de l’application des faisceaux d’ions pour l’analyse des matériaux et pour les études de matériaux sous irradiation.

Photo 1 Partez à la découverte de 7 savoir-faire d’excellence

Partez à la découverte de 7 savoir-faire d’excellence pour lesquels l'Histoire et leurs histoires s'entremêlent d’hier à aujourd'hui !

La Maître d'art Céline Bonnot-Diconne nous amène au cœur des campagnes napoléoniennes.

En 2014, Céline Bonnot-Diconne, restauratrice de cuir, est intervenue sur le fauteuil de campagne de Napoléon dont l'assise en cuir était déchirée suite à un accident lors de la préparation de l'exposition « Napoléon au Bivouac » au Palais Fesch – Musée des Beaux-Arts d'Ajaccio. Grâce à la Maître d'art, le fauteuil, daté de 1808, a pu être restauré à temps pour être présenté au public. Propriété du Mobilier National, ce fauteuil pliant de Napoléon est aujourd'hui déposé au Musée de l’Armée.

Céline Bonnot-Diconne est restauratrice d'œuvres d’art agréée par les Musées de France. Depuis plus de 20 ans, elle se consacre à un matériau bien particulier : le cuir. En 2015, elle est nommée Maître d’art et s’engage à transmettre son savoir-faire à Marie Héran, elle-même restauratrice diplômée. Au Centre de Conservation et de Restauration du Cuir qu’elle fonde en 2002, elle intervient sur des œuvres très diverses : des cuirs archéologiques, du mobilier, des cuirs dorés polychromes dits de Cordoue ... Chacune de ses interventions est documentée et guidée par le souci constant de mener des restaurations mesurées et respectueuses des traces d’usage tout en proposant une présentation satisfaisante au public.

#Bicentenaire #2021AnnéeNapoléon

Photo 1 Décor en cuir redécouverts dans le presbytère de la commune de Saint-Sorlin-d'Arves (Savoie)

Décor en cuir redécouverts dans le presbytère de la commune de Saint-Sorlin-d'Arves (Savoie)

Des fragments très dégradés d'un décor en cuir ont été redécouverts, cachés derrière une armoire, dans le presbytère de la commune de Saint-Sorlin-d'Arves (Savoie).

Le 2CRC a achevé la restauration de ces éléments ce qui a permis de reconstituer un décor disparu depuis longtemps : il s'agit d'un devant d'autel en cuir doré polychrome repoussé qui ornait la chapelle du Rosaire. Daté vers 1700 et d'origine française, il présente d'exceptionnels fonds dorés et un médaillon central peint à l'huile avec la Vierge à l'Enfant.

Restauration : C.Bonnot-Diconne, M.Heran et C.Snyers.

Décor en cuir redécouverts dans le presbytère de la commune de Saint-Sorlin-d'Arves (Savoie)

Photo 1 Un livre consacré aux cuirs de Cordoue

Un livre consacré aux cuirs de Cordoue

L'historien de l'art Jean-Pierre Fournet consacre un livre au somptueux patrimoine que représentent les cuirs dits de Cordoue et dont la restauration est la spécialité de la Maître d'art Céline Bonnot-Diconne.
Il y a plus d'un an, l'historien de l'art Jean-Pierre Fournet confiait son émotion tandis que la Maître d'art Céline Bonnot-Diconne et son ancienne Élève Marie Héran se trouvaient au Château d'Ecouen. Les deux restauratrices restituaient alors au Musée de la Renaissance, après plusieurs mois de travail, une exceptionnelle tenture en cuir doré polychrome, exceptionnelle par ses dimensions comme par son histoire.

En savoir plus sur la tenture La Bataille de Gelboé

Aujourd'hui, le chercheur rend hommage à ces cuirs dits de Cordoue, un patrimoine sompteux et méconnu que seuls quelques artisans peuvent prétendre restaurer. Il publie un livre — le premier de cette envergure consacré au sujet — qui retrace l'histoire des décors en cuir doré polychrome, notamment à partir de ceux conservés en France.

L'ouvrage s'intitule Cuir dorés, cuirs de Cordoue. Un art européen. Paru aux Editions Monelle Hayot, il comprend une iconographie riche de plus de 600 images.

Cuirs dorés, Cuirs de Cordoue. Un art européen
Jean-Pierre Fournet
Editions Monelle Hayot

VIDEO Musées de Dijon - documentaire (Retours de restauration)

MUSÉES DE DIJON - documentary (RETOURS DE RESTAURATION)
Depuis un an, les portes des musées de Dijon sont -malheureusement- restées fermées au public plus qu’elles n’ont été ouvertes… Mais cette fermeture au public ne signifie pas l'arrêt total de l'activité !
La direction des musées de la ville de Dijon a donc décidé de nous confier la réalisation d'une mini-série afin de vous faire découvrir une partie des opérations qui se sont poursuivies pendant cette période… Ces missions sont, même dans un contexte habituel, bien souvent invisibles aux yeux des visiteurs. Elle se déroulent dans des espaces et sur des temps qui ne sont pas accessibles au public, pour des raisons de sécurité principalement ; mais elles restent essentielles, vitales même, à la vie des musées et de leurs collections.
Bienvenue dans « Les coulisses des musées de Dijon » !

Episode 2 - Retours de restauration
Quelle politique de restauration d’œuvres d’art ? Quelles techniques mises en œuvres ? Pour quels objectifs et quels résultats ? La restauration d’œuvres d’art fait progresser la connaissance qu’ont les musées de leur propre collection… mais pas uniquement. Catherine Tran-Bourdonneau, conservatrice pour les musées de Dijon, nous explique l’intérêt de ces restaurations.

Cette vidéo est accessible sur You Tube www.youtube.com EN CLIQUANT ICI

VIDEO de la Ville de Romans : Dans les coulisses du Musée

Au musée​, les souliers peuvent être exposés, stockés, prêtés ou bien en cours de restauration... c'était le cas de plusieurs pièces, revenues plus belles qu'on ne l'imaginait, grâce au travail de Céline Bonnot-Diconne, conservatrice et restauratrice de cuir. Suivez-nous dans les coulisses de sa venue.

Cette vidéo est accessible aussi sur You Tube www.youtube.com EN CLIQUANT ICI

Photo 1 Château de Longpra

Journées du patrimoine au Château de Longpra

A l'occasion des journées du patrimoine, venez me retrouver le 20 septembre 2020 au Château de Longpra à Saint Geoirs en Valdaine à partir de 11h.
Sur place un programme riche en animations, en complément de la visite guidée du château et de l’accès au parc et au musée de l’outil à bois.

Photo 1 Vidéo sur le site www.maitredart.fr : MAÎTRES D'ART # EPISODE 3

VIDEO sur le site www.maitredart.fr : MAÎTRES D'ART # EPISODE 3

L'Institut National des Métiers d'Art et Home & Images productions ont confié à la documentariste Aurine Crémieu la réalisation des sept courts métrages de la série MAÎTRES D'ART.

Le troisième épisode RANIMER LA MATIÈRE, RETROUVER UN PATRIMOINE nous emmène dans les coulisses de la restauration d'objets d'art. Céline Bonnot-Diconne est restauratrice de cuir. Aurine Crémieu l'a suivie pendant plusieurs mois.

Cliquer ici pour voir la vidéo

Photo 1 Réunion de groupe cuir de l'ICOM-CC

Réunion de groupe cuir de l'ICOM-CC à Paris au musée du Quai Branly

La réunion intermédiaire de groupe cuir de l'ICOM-CC à Paris au musée du Quai Branly s'est tenue les 6 et 7 juin 2019.

Céline Bonnot-Diconne, membre du comité scientifique de cette manifestation, a donné deux communications orales et un poster :
- La collection de cuirs archéologiques coptes du musée du Louvre : focus sur des objets exceptionnels par Céline Bonnot-Diconne, Dominique Bénazeth et Florence Calament
- L'histoire mouvementée de cinq tentures historiées en cuir doré, peint et ciselé du 17ème siècle représentant des scènes de l'Ancien Testament par Céline Bonnot-Diconne*, Jean-Pierre Fournet*, Muriel Barbier, Laurianne Robinet, Lucile Beck, Marie Heran, Marie Radepont et Sylvie Heu-Thao
- Datation par la méthode du radiocarbone de peintures au blanc de plomb apposées sur des cuirs dorés par Cyrielle Messager*, Lucile Beck, Ingrid Caffy, Emmanuelle Delqué-Kolic, Jean-Pascal Dumoulin, Solène Mussard, Marion Perron, Christophe Moreau, Céline Bonnot-Diconne

Plus d'infos ici : www.leather2019.sciencesconf.org

Photo 1 Global Challenges Science Week

Global Challenges Science Week à Grenoble du 3 au 6 juin 2019

Céline Bonnot-Diconne et Marie Radepont ont été invitées à présenter les projets « Cuirs dorés » dans le cadre de la Global Challenges Science Week qui s'est tenue à Grenoble du 3 au 6 juin 2019.

La Semaine des sciences des défis mondiaux 2019 est un événement majeur rassemblant plus de 700 scientifiques français et internationaux, étudiants en doctorat, experts ainsi que des parties prenantes des secteurs public et privé.

L’objectif était de partager les derniers résultats de recherche, débattre de questions transdisciplinaires et discuter des possibilités de mettre en place de nouvelles collaborations internationales pour relever les principaux défis du XXIe siècle.

Céline et Marie ont évoquer la méthodologie et l'aspect pluridisciplinaire de ces recherches.

Plus d'infos ici : www.edu.univ-grenoble-alpes.fr

Pour voir le planning : cliquer ici.

Photo 1 Vidéo sur le site www.museumtv.art

Vidéo sur le site www.museumtv.art Maître d’art : Ranimer la matière

Le film Maître d’art : Ranimer la matière, la restauratrice de cuir Céline Bonnot-Diconne sera diffusé sur le site www.museumtv.art le 24 mai.

Cette vidéo est accessible aussi sur Viméo à cette adresse : www.vimeo.com

Photo 1 LA DEPECHE : La commune se mobilise pour son patrimoine

LA DEPECHE : La commune se mobilise pour son patrimoine

Patrimoine, Bordères-Louron

Lundi 6 mai, Céline Bonnot-Diconne est venue ramener à l'église Saint-Germé, d'Ilhan, l'antependium qu'elle a restauré. L'antepedium est le décor situé devant l'autel. Comme beaucoup d'autres objets, il reflétait la richesse d'une commune : ainsi, il pouvait être en métal précieux, en broderie et perles… ou pour les plus pauvres comme ici, en cuir. Une occasion pour les habitants et élus présents de découvrir cette pièce, spécimen devenu assez rare dans l'Hexagone. La restauratrice a précisé que les Pyrénées et les Alpes sont les lieux où l'on trouve le plus de ces éléments décoratifs en cuir. En effet, le climat des montagnes est propice pour la conservation de cette matière avec des températures basses et une humidité importante. Si on ajoute à cela que la Révolution a rarement atteint les vallées, le patrimoine religieux est plutôt bien préservé.

L'antependium a donc été restauré dans l'atelier de cette artiste, quasiment la seule en France à s'intéresser au cuir. Elle a enlevé la poussière, recousu lorsque c'était nécessaire, remis un peu de peinture là où elle était trop craquelée. Mais elle a surtout «fait parler» cet objet. Elle explique ainsi qu'il s'agit d'un réemploi, la dimension étant trop grande pour l'autel. La technique était toujours la même pour la confection de ces devants d'autel : une peau de mouton travaillée pour acquérir de la souplesse, taillée en carreau et recouverte par des feuilles d'argent. Ces feuilles étaient ensuite enduites d'un vernis doré, d'où le nom de l'artisan qui réalisait ce travail : doreur sur cuir. Il fallait encore presser des moules sur les carreaux et peindre les décors en relief ainsi obtenus. Le maire délégué d'Ilhan, Gilbert de Benque, est très fier du travail réalisé. Car, pour lui, «il fallait le faire. Tout ce que nous ont laissé les anciens, il faut le garder. Pour que, dans quelques années, nos jeunes disent : «Ils ont conservé pas mal de choses»». Un parement qui ne devra être entretenu qu'avec un plumeau, même le passage d'un chiffon pouvant, à terme, le détériorer.

Photo 1 La mémoire des villages peut passer par le patrimoine

Horizon Pyrénées : Numéro 23 - La mémoire des villages peut passer par le patrimoine

Horizon Pyrénées
Numéro 23 - samedi 11 mai 2019
L’actualité culturelle dans les Hautes-Pyrénées
Crédit photo : Anne Billard

La mémoire des villages peut passer par le patrimoine

Les églises des petits villages de montagne regorgent de trésors : statues, autels, tabernacles ou encore peintures murales sont autant de traces de l’histoire de ces territoires. Grâce à la tranquillité des lieux qui n’ont pas été atteints par les guerres de religion ou encore la révolution française, ces objets sont encore souvent en bon état de nos jours. Et en cas de besoin, les communes se mobilisent et font des efforts financiers pour les conserver, voire les faire restaurer. C’est le cas d’un antependium en cuir, un décor positionné devant l’autel, à l’église d’Ilhan, sur la commune de Bordères-Louron.

Céline Bonnot-Diconne est l’une des rares spécialistes de la restauration d’objets en cuir en France. Ce qui l’a motivée, elle l’avoue « c’est que personne ne s’y intéresse ».

Lire la suite sur le document PDF en cliquant ici.

Anne Billard

Photo 1 Conférence Cuirs dorés, cuirs de cordoue... Les décors conservés en Pays d'Aix

Conférence Cuirs dorés, cuirs de cordoue... Les décors conservés en Pays d'Aix

HISTOIRE, CONSERVATION ET RESTAURATION
CÉLINE BONNOT-DICONNE ET JEAN-PIERRE FOURNET
le 21 septembre à 18h
Organisé par le musée du Vieil Aix.

Quelques jours après les Journées du Patrimoine, le musée propose une conférence, où sera évoqués les décords de l’Hôtel de Ville et des musées d’Aix, ceux des châteaux de Fonscolombe, Borély et La Barben. Les conférenciers sont deux éminents spécialistes français des cuirs dorés.

Entrée libre

Photo 1 Grand Format sur Radio Bresse

Suite d'interviews pour l'émission Grand Format sur Radio Bresse

L'émission Grand Format est réécoutable en ligne sur le site de Radio Bresse et peut aussi être podcastée.

Les dates de diffusion :

Lundi 07/05 : 19H
Jeudi 10/05 – en 3 fois : 13 H30 14H30 15H30
Samedi 19/05 : 14H
Vendredi 25/05 – en 3 fois : 9H 10H 11H
Mardi 29/05 : 20H
Dimanche 03/06 : 6H

www.radiobresse.com

Photo 1 La conservation et la restauration des objets en cuir

Conférence les Jeudis du musée, le madd-bordeaux

Tous les jeudis à 19h, le musée invite le public à venir écouter l’intervention d’un acteur du monde des arts décoratifs ou du design ou à assister à une présentation d’un thème spécifique lié aux collections.

12 avril 2018 : La conservation et la restauration des objets en cuir. Rencontre avec Céline Bonnot-Diconne, Maître d'art.

Lire la suite en cliquant ici

Photo 1 Découvertes sans réserve ÉTAT DE SIÈGES

Découvertes sans réserve ÉTAT DE SIÈGES

Le Département de la Haute-Savoie vous invite à sa prochaine séance des Découvertes sans réserve
le vendredi 30 mars 2018 de 12h30 à 13h30

ÉTAT DE SIÈGES
Céline Bonnot-Diconne et Marie Héran, restauratrices du patrimoine, racontent les voyages
dans le temps des chaises en cuir doré polychrome du château de Clermont.

Photo 1

Pensionnaire À La Villa Médicis - Rencontre 1

Dans le cadre de l'exposition Hébert, pensionnaire à la villa Médicis, le musée propose des rencontres avec d'anciens pensionnaires de la villa Médicis.

Première rencontre avec :

Céline Bonnot-Diconne
Restauratrice de cuir
Maître d'Art 2015
Ancienne Pensionnaire à l'Académie de France à Rome - Villa Médicis
2CRC - Centre de Conservation et de Restauration du Cuir

Jeudi 22 mars 2018 à 18 h 30
Grande galerie du musée Hébert
Entrée libre

Lire la suite de l'article en cliquant ici

Photo 1 Journée d'étude SFIIC Groupe Dorure

Journée d'étude SFIIC Groupe Dorure

25 janvier 2018
C2RMF - Auditorium
Palais du Louvre - Porte des Lions 14, quai François Mitterrand
Paris 75001
Conférences et colloques
Type de public: Membre de la SFIIC / Tout public

Nous avons le plaisir de vous annoncer la création en 2017 du groupe Dorure à la SFIIC.

Ce groupe a pour objectif de réunir tous les acteurs concernés par la conservation, la restauration et l'étude des surfaces dorées.

Le thème abordé lors de cette première journée d'étude sera : Vocabulaire et techniques.

Lire la suite de l'article en cliquant ici

Photo 1 l’accélérateur de particules New-AGLAÉ

Retrouver la provenance des cuirs de Cordoue avec l’accélérateur de particules New-AGLAÉ

En 2011, Céline Bonnot-Diconne, conservatrice-restauratrice d’objets en cuir, se rapproche des scientifiques afin de mieux comprendre les techniques qui se cachent derrière la fabrication de ces décors, dont les surfaces peuvent atteindre plusieurs dizaines de mètres carrés.

De cette initiative naîtra quelques années plus tard le projet de recherche CORDOBA, sous la responsabilité de Laurianne Robinet, ingénieure de recherche au Centre de Recherche sur la Conservation (CRC).

Lire la suite de l'article en cliquant ici

Photo 1 Restauration en atelier et assemblage des carreaux.

Tentures murales en cuir velouté du Musée Estienne de Saint Jean (Musée du Vieil Aix) à Aix-en-Provence

Un décor d’environ 74 m2 a été restauré à l’atelier et remis en place dans une des nouvelles salles d’exposition du musée inaugurée le 14 décembre 2016 (www.aixenprovence.fr) . Ces tentures sont anciennes et très originales : il s’agit d’un des rares cas de cuirs veloutés que l’on conserve en France. Leur superficie ainsi que leur état de conservation ajoutent à leur caractère exceptionnel. Déposées en avril 2010, transportées au 2CRC puis restaurées au printemps 2011, elles ont été réinstallées en avril 2016 après validation d’un calepinage complexe et du nouveau mode d’accrochage suspendu.

Datation : fin du 17ème siècle, France ? Italie ?

Photo 2 Pose des surfaces flottantes sur les murs de la salle d’exposition
Photo 3 Etat après installation et avant mise en place des plinthes
Photo 1 Etat du panneau avant sa restauration

Panneau en cuir doré polychrome repoussé du château de Villeneuve-Lembron (63)

Il s’agit d’un petit panneau constitué de divers éléments provenant originellement de tentures décoratives en cuir doré polychrome. Au milieu de rinceaux, un putto s’accoude à un vase orné, en étant alternativement placé à gauche ou à droite de celui-ci. La réunion de deux carreaux permet normalement d’avoir un vase entier. Malheureusement une restauration ancienne a gravement endommagé l’œuvre en altérant la lecture et la compréhension des motifs. Nous avons donc procédé à une dérestauration complète, restitué les coutures disparues et équipé le décor d’un nouveau système de tension pour qu’il puisse être à nouveau exposé.
Ce décor est le seul connu de ce type en France.

Datation : seconde moitié du 18ème siècle. Sans doute une production française de la vallée du Rhône.

Photo 2 Elimination des anciennes restaurations au revers
Photo 3 Etat après restitution des coutures et remontage.
Photo 1 Reconstitution de portions disparues

Restauration d’une outre en peau de chèvre de la Maison Bonaparte à Ajaccio

Cette outre en peau de chèvre retournée, ligaturée aux pattes et à la tête, a été rembourrée avec des matériaux végétaux (paille et copeaux). L’objet est très empoussiéré et très encrassé. Il présente des manques importants, aux bords sombres et cassants (comme brûlés ?). Les matériaux de remplissage s’échappent de ces orifices : l’objet est très difficilement manipulable. Dans la mesure où l’objet est en exposition permanente, il était indispensable d’effectuer un nettoyage et des consolidations.

Datation : 19ème siècle.

Photo 2 Etat avant restauration
Photo 3 Etat après restauration
Photo 1 Déchirures sur un accotoir

Fauteuils du musée national du château de Pau

Une série de fauteuils du grand salon du château de Pau a été restaurée. Datant du milieu du 19ème siècle, ces garnitures sont dorées à la feuille. Très usées, notamment sur les assises et les accotoirs, elles sont néanmoins conservées en place et restaurées par insertion de doublages, comblement et réintégration colorée. L'objectif était aujourd'hui de conserver l'intégrité des fauteuils (alors que certains exemplaires avaient déjà été dégarnis par le passé et le cuir d'origine remplacé).

Photo 2 Fauteuil avant restauration château de Pau
Photo 3 Restauration de l'accotoir en cours
Photo 1 Nettoyage de la chaise dans les salles du musée.

Restauration d’une chaise à porteurs conservée à la Maison Bonaparte à Ajaccio

La chaise à porteurs dite de « Laetitia Bonaparte » a été restaurée in situ dans les salles d’exposition ouvertes au public.

En mauvais état, elle était très empoussiérée et encrassée. Ayant fait l’objet de plusieurs campagnes de réparation avec des cuirs de couleurs et d’aspect divers, elle présentait de nouvelles déchirures et accidents superficiels. La décoration en bois doré était très dégradée et lacunaire.

Historiquement, des éléments de bois doré, de textile et de cuir, ont été régulièrement prélevés par le passé pour être offerts à des visiteurs de marque. Ceci explique l’état de la chaise aujourd’hui…

La restauration proposée incluait le nettoyage de la chaise, la consolidation des éléments fragiles, le refixage des soulèvements du cuir, la consolidation des déchirures, le marquage de l’objet.

Datation : fin du 18èmes.

Photo 2 Nettoyage de la chaise dans les salles du musée.
Photo 3 Pose de doublages consolidants sur une déchirure et des lacunes (Avant).

VIDEO France 3 : Emission / Rhône-Alpes Matin diffusée le 06/10/2015

Céline Bonnot-Diconne, installée à Moirans, près de Grenoble, en Isère, est entrée dans le cercle très fermé des Maîtres d’Art. Elle restaure des cuirs anciens.
extrait Rhône-Alpes matin du 6 octobre 2015

Voir la vidéo en cliquant ici

Photo 1 Céline Bonnot-Diconne restaure le cuir du passé
Photo 1 24 Heures : Le château de L’Isle abrite un trésor unique en Suisse

24 Heures : Le château de L’Isle abrite un trésor unique en Suisse

Le château de L’Isle abrite un trésor unique en Suisse
«A L’Isle, le cuir a été à la fois repoussé et ciselé, ce qui est très original, observe Céline Bonnot-Diconne, restauratrice. De plus, on y trouve des motifs rarement conservés, peints à partir de laques rouges et vertes. Ce sont des tentures uniques.»
extrait de 24 heures signe Lausanne

Lire la suite de l'article en cliquant ici

Photo 1 Mule avant conservation restauration

Mules archéologiques de Louise de Quengo (1656), couvent des Jacobins de Rennes

Une paire de mules a été découvertes par les archéologues de l'INRAP à Rennes. Elles étaient conservées aux pieds d'une défunte inhumée dans un sarcophage de plomb en 1656. Cette sépulture a fait l'objet d'un travail de recherche et de conservation inédit qui a permis de révéler des informations sur les pratiques funéraires de l'époque. Nous avons assuré le traitement de conservation et la restauration des mules, en parallèle à celui effectué sur les vêtements par le laboratoire Materia Viva à Toulouse.
Lien : www.inrap.fr

Photo 2 Nettoyage des mules
Photo 3 Mules apres restauration dans leur boite de stockage
Photo 1 La couture dans l’axe du talon est refaite à l’identique

Chaussure archéologique en cuir gorgé d’eau découverte sur l’épave de la Jeanne-Elisabeth (1755)

La chaussure en cuir a été découverte en 2011 sur l’épave de la Jeanne-Elisabeth (coulée en 1755 au large du Languedoc-Roussillon). Le traitement par imprégnation et lyophilisation a permis de stabiliser le cuir et a autorisé des manipulations pour étude. A l’issue de cette intervention, le remontage et la remise en forme de la chaussure ont été effectués dans l’objectif d’une présentation en exposition (http://musee-histoire-marseille-voie-historique.fr). Il s’agit d’un modèle à bout rond, boucle détachable et talon bottier. Le cuir est employé fleur à l’extérieur. La pointure estimée est de l’ordre du 36/37. Il s’agit probablement d’un pied gauche. C’est une chaussure qui présente deux quartiers, cousus dans l’axe du talon, s’allongeant vers l’avant pour former deux fines bandes effilées. On dénomme ces extrémités oreilles ou ailes de quartier. Munies de trous, les oreilles permettent le passage d’une boucle métallique qui les relie. La boucle a disparu mais les traces permettent de dire qu’il s’agissait d’une boucle amovible à pivot avec un ardillon simple.

Datation : 1755

Photo 2 Etat avant traitement
Photo 3 Etat après traitement et restauration
Photo 1 Depose du cuir du contreplaqué sur lequel il était collé

Antependium en cuir doré polychrome de l'ensemble conventuel des Jacobins à Toulouse

Un devant d'autel en cuir doré et peint a été restauré à l'atelier. Originellement conservé dans l'église des Jacobins à Toulouse, il a été réinstallé sur l'autel du rosaire. Mal restauré par le passé, il a été désolidarisé d'une plaque de contreplaqué sur laquelle il était collé et très contraint. La surface a été remise en forme, consolidée, retouchée et le cuir a été remonté sur un nouveau châssis tenseur qui respectera les mouvements du cuir. Il a été encadré et protégé par un verre organique.

Datation : milieu du 18ème siècle, Italie.

Photo 2 Protection de la couche picturale du cuir
Photo 3 Retouche colorée des surfaces peintes
Photo 1 Etat avant restauration d’une des deux sandales.

Restauration d’une paire de sandales coptes conservée au musée du Louvre à Paris

Une paire de sandales en cuir, provenant de tombes découvertes sur le site d’Antinoë (Égypte) a été restaurée pour le musée du Louvre.

Le cuir portait une décoration à la feuille d’or avec des ciselures. Les sandales étaient dans un état très moyen. Elles étaient écrasées et les lanières n’étaient que peu ou plus du tout maintenues à leur emplacement d’origine. Elles étaient sales et les dorures étaient atténuées.

Dans la mesure où il existait pour chaque sandale un modèle des lanières manquantes, on a procédé par patron pour reproduire les lanières ou portions disparues. Puis ces nouveaux éléments ont été repositionnés à l’emplacement original par doublage avec de petites portions d’intissé polyester réactivées à la chaleur. Les lanières ont été remises en forme et fixées à l’avant des sandales avec des liens en cuir moderne. Une réintégration a été effectuée côté fleur sur ces portions de cuir moderne pour les rendre plus discrètes.

Datation : Égypte, période copte, postérieure à 130 ap.J.C.

Photo 2 Etat en cours de remontage des lanières.
Photo 3 Collage après remise en forme. Réintégration colorée des portions de cuir restituées.
Photo 1 Couture des carreaux de la tenture en cuir doré

Décor en cuir doré polychrome du château de l'Isle (Suisse)

Un décor mural en cuir doré et peint a été restauré à l'atelier. Originellement conservé au château de l'Isle en Suisse, il a rejoint le grand salon de ce château. Les surfaces ont été nettoyées, remises en forme, réassemblées, retouchées et ont été réinstallées sur un nouveau système de châssis tenseurs qui respecte les mouvements du cuir.

Datation : fin du 17ème siècle, Pays-Bas.

Photo 2 Nettoyage de la tenture en cuir doré
Photo 3 Tenture en cuir doré en cours de restauration
Photo 1 État après restauration.

Restauration d’un banc de chœur conservé dans l’église de Cherré (Sarthe).

Ce banc est une création « récente » (XIX-XXème siècle ?) qui intègre des œuvres antérieures dans sa conception. Ainsi l’essentiel des éléments sculptés est nettement plus ancien. C’est également le cas des cuirs dorés polychromes qui peuvent être datés du début du 18ème siècle.
Ce type de réemploi est fréquent. Dans le cas précis, il s’agit de huit carreaux de tentures murales qui ont été réassemblés pour former une assise, un dossier et deux parois latérales.

Les dimensions d’origine de chacun des carreaux ne sont pas conservées. Ils ont été tronqués puis associés au moyen de bandes de cuir brut intercalaires lacées. Les surfaces ont ensuite été doublées en plein avec une toile grossière teintée (collage à la colle de peau). Puis l’ensemble a été mis en place sur le banc par clouage avec des clous de tapissier (doré à tête bombée).

Dans la mesure où le banc est un meuble complet, il était souhaitable d’entreprendre, en parallèle à la restauration des cuirs, la restauration des parties en bois ainsi que la désinsectisation de l’ensemble (travail réalisé par Mme Florence Lelong, restauratrice de sculptures).
Pour les cuirs, la restauration proposée était aussi peu interventionniste que possible. L’opération visait à conserver absolument les assemblages originaux ainsi que les traces d’utilisation.

Datation : pour le cuir doré, première moitié du 18ème siècle. Pays-Bas.

Photo 2 Tests de nettoyage des surfaces de cuir peintes.
Photo 3 État après restauration.
Photo 1 France Bleu Isère : réparation du fauteuil de Napoléon

France Bleu Isère : réparation du fauteuil de Napoléon

Céline Bonnot-Diconne est l'une des rares restauratrices spécialisées dans la réparation du cuir en France. C'est elle qui a été appelée quand un gardien de musée a cassé un fauteuil pliant de campagne de l'Empereur au cours du montagne d'une exposition au Musée Fesch à Ajaccio
Par Véronique Saviuc, France Bleu Isère

Lire la suite de l'article en cliquant ici

Photo 1 Restauratrice de métier, Céline Bonnot-Diconne revient d’une année passée à la Villa Médicis à Rome, d’avril 2011 à septembre 2012.

Restauratrice de métier, Céline Bonnot-Diconne revient d’une année passée à la Villa Médicis à Rome, d’avril 2011 à septembre 2012.

Pensionnaire de la prestigieuse Académie de France à Rome, plus connue sous le nom de Villa Médicis pendant un an et demi, Céline Bonnot-Diconne vient tout juste de regagner son atelier de restauration des cuirs (le Centre de Conservation et de Restauration du Cuir) en Isère.
Extrait du Le Journal de Saone et Loire Nicolas Desroches

Lire la suite de l'article en cliquant ici

Photo 1 Saône et Loire Rencontre avec Céline Bonnot

Rencontre avec Céline Bonnot, de l'Abergement Sainte-Colombe à la Villa Médicis

Céline Bonnot-Diconne, née le 20 novembre 1969 à Saint-Rémy, est tombée dès le plus jeune âge dans la marmite de l’archéologie. Et pourtant, elle n’a pas grandi au milieu des vieilles pierres, mais plutôt entourée d’automobiles. Ses parents ont longtemps tenu le garage de l’Abergement-Sainte-Colombe. « J’ai commencé à fouiller à l’âge de 13 ans à Tournus et sur le site archéologique d’époque celtique de Bragny-sur-Saône, se souvient-elle. J’ai vite pris conscience de la fragilité du patrimoine découvert et tout l’intérêt de le garder en meilleur état possible. »
EXtrait du Le Journal de saone et Loire Nicolas Desroches

Lire la suite de l'article en cliquant ici